Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Campo Stellae (Le champ des Etoiles)
  • Campo Stellae (Le champ des Etoiles)
  • : Je suis Pèlerine et Citoyenne d'un monde que je parcours en tous sens depuis des années. Par mes récits, croquis ou aquarelles, fictions, photos, carnets de voyages, je laisse ici quelques traces des mondes réels ou imaginaires que je traverse...
  • Contact

Vers Compostelle

Pour tout savoir sur
le Chemin de COMPOSTELLE,
cliquez sur le bouton :

 

 



pour suivre mon cheminement,
par le "CAMINO FRANCES" 
jour après jour,
choisissez les étapes
dans la liste ci-dessous :

Le 1er jour :
Monfort/Habas
Le 2ème jour :
Habas/Sauveterre
Le 3ème jour :
Sauveterre/ Saint-Palais
Le 4ème jour :
Saint-Palais/Ostabat
Le 5ème jour :
Ostabat
Le 6ème jour :
Ostabat/Bussunarits
Le 7ème jour :
Bussunarits/St-J-Pied-de-Port
Le 8ème jour :
St-Jean-Pied-de-Port/Hunto
Le 9ème jour :
Hunto/Roncevaux
Le10ème :
Roncesvalles/Viscaret
Le 11ème jour :
Viscaret/Zubiri
Le 12ème jour :
Zubiri/Pamplona
Le 13ème jour :
Pamplona/Uterga
Le 14ème jour :
Uterga/Lorca
Le 15ème jour :
Lorca/Estella
Le 16ème jour :
Estella/Villamayor
Le 17ème jour :
Villamayor/Los Arcos
Le 18ème jour :
Los Arcos/Viana
Le 19ème jour :
Viana/Navarrete
Le 20ème jour :
Navarrete/Najera
Le 21ème jour :
Najera/Santo Domingo
Le 22ème jour :
Santo Domingo/Belorado
Le 23ème jour :
Belorado/S-Juan-de-Ortega
Le 24ème jour :
S-Juan-de-Ortega/Burgos
Le 25ème jour :
Burgos/Hornillos
Le 26ème jour :
Hornillos/Castrojeriz
Le 27ème jour :
Castrojeriz/Boadilla
Le 28ème jour :
Boadilla/Carrion
Le 29ème jour :
Carrion/Calzadilla de la C.
Le 30ème jour :
Calzadilla/Sahagun
Le 31ème jour :
Sahagun/Calzadilla de los H.
Le 32ème jour :
Calzadilla/Mansillas
Le 33ème jour :
Mansillas/Leon
Le 34ème jour :
Leon/Villar de Mazarife
Le 35ème jour :
Villar de M./Hospital de Orbigo
Le 36ème jour :
Hospital de Orbigo
Le 37ème jour :
Hospital de Orbigo/Astorga
Le 38ème jour :
Astorga/Rabanal
Le 39ème jour :
Rabanal/Riego de Ambros
Le 40ème jour :
Riego/Cacabellos
Le 41ème jour :
Cacabellos/Vega de Valcarce
Le 42ème jour :
Vega/Hospital da Condesa
Le 43ème jour :
Hospital da Condesa/Triacastela
Le 44ème jour :
Triacastela/Sarria
Le 45ème jour :
Sarria/Portomarin
Le 46ème jour :
Portomarin/Palas de Rei
Le 47ème jour :
Palas de Rei/Ribadiso de Baixa
Le 48ème jour :
Ribadiso de Baixa/Santa Irene
Le 49ème jour :
Santa Irene/Santiago
Le 49ème jour (suite) :
Santiago de Compostelle
Le 50ème jour :
SANTIAGO DE COMPOSTELLA
Le 51ème jour :
Santiago/Negrera
Le 52ème jour :
Negrera/Olveiroa
Le 53ème jour :
Olveiroa/Finisterra

 

Et vous ?? d'où venez-vous ??

 

Locations of visitors to this page

 
Vers Compostelle
par la voie d'Arles
 

(récit à venir...) 

Vers Compostelle
par le "CAMINO DEL NORTE"

 (récit à venir...)  


Découvrez Dominique Bouvier!

Recherche

Les Mousquetaires de l'Art

Archives

23 septembre 2005 5 23 /09 /septembre /2005 09:56

8ème jour : Dimanche 23 Avril Saint Jean-Pied-de-Port/Hunto 

 

Le temps est incertain, et les informations que nous avons reçues sont contradictoires. L’étape jusqu’à Roncevaux, si nous décidons de la faire en une fois, est tout de même assez importante :  28 km de montagne… Cela suppose que l’on parte de très bonne heure, que le temps soit clément (sans risque de pluie ou de neige) et que nous soyons physiquement prêtes…

 

Christiane et moi décidons donc de raccourcir cette étape en ne faisant aujourd’hui que les 6 km de petite montagne qui nous séparent du refuge d’HONTO (prononcer « Ountio »), ainsi demain, pour le franchissement des Pyrénées, nous n’aurons que 22 km de montagne à faire ce qui est jouable…

 

Nous partons vers 10 h puisqu’il s’agit encore une fois d’une étape courte (dont nos ampoules nous rendent grâce !). Il fait froid, mais le soleil est resplendissant, une brise très fraîche nous fouette les joues…. Et c’est en riant comme des gamines que l’on s’engage sur le pont qui traverse la Nive et que l’on prend la Route Napoléon qui mène vers le Port de Cize avant de descendre sur le mythique col de Roncevaux et la Collégiale du même nom…

 

De Saint Jean-Pied-de-Port au Col de Roncevaux, il y a 1400 mètres de dénivellé et 3 manières de se rendre au Monastère… L’itinéraire routier par la Départementale 933 passant à Arnéguy, ou bien  la route Napoléon et la bifurcation de la Croix Thibaut pour éviter le goudron jusqu’à Roncevaux ou encore l’itinéraire du GR 65 qui emprunte un peu du premier itinéraire puis du second en évitant au maximum le goudron…

 

Nous choisissons l’itinéraire historique passant par la route Napoléon, ainsi nommée car elle fut réaménagée du temps de Napoléon pour être utilisée comme passage de l’artillerie du Maréchal Soult durant la désastreuse campagne d’Espagne…

 

Mais pour l’heure, après 6 km de moyenne montagne et deux heures de « promenade », nous arrivons au refuge privé de Honto, tenu par Mme Ourtiague prévenue de notre arrivée. Elle nous installe dans un gîte tout neuf dont les fenêtres donnent sur les contreforts des Pyrénées. Un cirque de verdure où le regard porte si loin que l’horizon n’a pas de frontière… Nous nous installons et grignotons en guise de déjeuner quelques pruneaux et abricots secs… Les nuages qui jouaient ce matin avec les rayons du soleil sont devenus si noirs et menaçants qu’il finissent par éclater en un gros orage que nous regardons, derrière les vitres du gîte, bien au chaud, en sirotant notre chocolat chaud.

 

C’est justement derrière notre fenêtre que nous voyons à travers les grosses gouttes de pluie arriver un cortège surprenant, une voiture poussive, un van, un cheval, une cavalière à pieds et une autre en mocassins détrempés par l’eau qui tombe drue maintenant… Etrange convoi dont nous découvrirons plus tard qu’il se rend aussi à Compostelle.

 

Le soir nous retrouve tous autour de la table de Mme Ourtiague : Foie gras et agneau pascal… repas de fête, table d’hôte, vin rosé…. Et les langues se délient…

 

Béa et Marité de Nantes, sont en marche comme nous vers Compostelle avec un fardeau bien lourd, l’une et l’autre…

 

Sur le Chemin, il y a une règle… On connaît le prénom, souvent la ville d’où vient le pèlerin, on se tutoie… mais on ignore les motivations et on ne demande ni n’est en droit d’attendre aucune explication, ni sur la vie privée ni sur ce qui a conduit l’autre vers Santiago… Sur le Chemin je suis « Martine, de Montfort… » et ma sœur est « Christiane, de Bordeaux ». Si parfois l’un ou l’autre fait une confidence, pour se soulager ou chercher du réconfort… elle s’envolera avec la brise du matin… ou restera enfouie au fond de la mémoire, avec l’odeur des arbres et les cailloux du chemin…

Partager cet article

Repost 0
Published by Martine Réau-Gensollen - dans Compostelle
commenter cet article

commentaires

Maicaud 25/04/2008 12:00

Je lis chaque étape de ton périple avec passion... tu racontes très bien, c'est profond tout en étant discret.... Je vois au travers du commentaire précédent, que tu es repartie cette année, peut être es-tu en ce moment entrain de cheminer quelque part en Espagne.... j'espère que nous aurons droit au récit.... (je lis pas à pas ton blog, peut être en parles tu plus loin..... )

Martine, Pèlerine et Citoyenne du Monde 28/02/2009 23:06


Je repars bientôt et c'est sûr, j'en ferai la narration ici ! Merci de me suivre pas à pas, c'est d'un grand réconfort...


Jean François FEJOZ 26/01/2008 09:58

Bonjour Martine,Les rencontres ... de cette année m'ont convaincu d'opter pour le Camino Frances, alors j'étudie le parcours...    Avril 2008 : s'il y a trop de neige, je prendrai la route moderne (col de Ibaneta). Sinon, et si le temps le permet, je ferai comme toi (col de Bentarte).Jen'penskasa,Bises J F

Martine, Pèlerine et Citoyenne du Monde 26/01/2008 15:16

Comme je te comprends !!!! Moi j'étais partie un 16 avril... il restait un peu de neige mais la route était tout à fait praticable...Si j'en crois ma soeur (qui vit au pied de la montagne)... tout a fondu ces derniers jours, nous avions 17° avant-hier... il n'y a plus de neige sur les Pyrénées, mais attention, tout peut changer d'un jour à l'autre !Etant sur place je te dirai ce qu'il en est au moment où tu partiras...Mais tu sais... je serai peut-être moi aussi sur le chemin à ce moment-là, sauf que moi c'est bien par la route du littoral que je me rendrais cette fois-ci à Compostelle... Qui sait ??? peut-être pourrons nous nous rejoindre à Compostelle ???bises

mahina 27/02/2006 07:45

A demain, bisous