Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Campo Stellae (Le champ des Etoiles)
  • Campo Stellae (Le champ des Etoiles)
  • : Je suis Pèlerine et Citoyenne d'un monde que je parcours en tous sens depuis des années. Par mes récits, croquis ou aquarelles, fictions, photos, carnets de voyages, je laisse ici quelques traces des mondes réels ou imaginaires que je traverse...
  • Contact

Vers Compostelle

Pour tout savoir sur
le Chemin de COMPOSTELLE,
cliquez sur le bouton :

 

 



pour suivre mon cheminement,
par le "CAMINO FRANCES" 
jour après jour,
choisissez les étapes
dans la liste ci-dessous :

Le 1er jour :
Monfort/Habas
Le 2ème jour :
Habas/Sauveterre
Le 3ème jour :
Sauveterre/ Saint-Palais
Le 4ème jour :
Saint-Palais/Ostabat
Le 5ème jour :
Ostabat
Le 6ème jour :
Ostabat/Bussunarits
Le 7ème jour :
Bussunarits/St-J-Pied-de-Port
Le 8ème jour :
St-Jean-Pied-de-Port/Hunto
Le 9ème jour :
Hunto/Roncevaux
Le10ème :
Roncesvalles/Viscaret
Le 11ème jour :
Viscaret/Zubiri
Le 12ème jour :
Zubiri/Pamplona
Le 13ème jour :
Pamplona/Uterga
Le 14ème jour :
Uterga/Lorca
Le 15ème jour :
Lorca/Estella
Le 16ème jour :
Estella/Villamayor
Le 17ème jour :
Villamayor/Los Arcos
Le 18ème jour :
Los Arcos/Viana
Le 19ème jour :
Viana/Navarrete
Le 20ème jour :
Navarrete/Najera
Le 21ème jour :
Najera/Santo Domingo
Le 22ème jour :
Santo Domingo/Belorado
Le 23ème jour :
Belorado/S-Juan-de-Ortega
Le 24ème jour :
S-Juan-de-Ortega/Burgos
Le 25ème jour :
Burgos/Hornillos
Le 26ème jour :
Hornillos/Castrojeriz
Le 27ème jour :
Castrojeriz/Boadilla
Le 28ème jour :
Boadilla/Carrion
Le 29ème jour :
Carrion/Calzadilla de la C.
Le 30ème jour :
Calzadilla/Sahagun
Le 31ème jour :
Sahagun/Calzadilla de los H.
Le 32ème jour :
Calzadilla/Mansillas
Le 33ème jour :
Mansillas/Leon
Le 34ème jour :
Leon/Villar de Mazarife
Le 35ème jour :
Villar de M./Hospital de Orbigo
Le 36ème jour :
Hospital de Orbigo
Le 37ème jour :
Hospital de Orbigo/Astorga
Le 38ème jour :
Astorga/Rabanal
Le 39ème jour :
Rabanal/Riego de Ambros
Le 40ème jour :
Riego/Cacabellos
Le 41ème jour :
Cacabellos/Vega de Valcarce
Le 42ème jour :
Vega/Hospital da Condesa
Le 43ème jour :
Hospital da Condesa/Triacastela
Le 44ème jour :
Triacastela/Sarria
Le 45ème jour :
Sarria/Portomarin
Le 46ème jour :
Portomarin/Palas de Rei
Le 47ème jour :
Palas de Rei/Ribadiso de Baixa
Le 48ème jour :
Ribadiso de Baixa/Santa Irene
Le 49ème jour :
Santa Irene/Santiago
Le 49ème jour (suite) :
Santiago de Compostelle
Le 50ème jour :
SANTIAGO DE COMPOSTELLA
Le 51ème jour :
Santiago/Negrera
Le 52ème jour :
Negrera/Olveiroa
Le 53ème jour :
Olveiroa/Finisterra

 

Et vous ?? d'où venez-vous ??

 

Locations of visitors to this page

 
Vers Compostelle
par la voie d'Arles
 

(récit à venir...) 

Vers Compostelle
par le "CAMINO DEL NORTE"

 (récit à venir...)  


Découvrez Dominique Bouvier!

Recherche

Les Mousquetaires de l'Art

Archives

5 septembre 2005 1 05 /09 /septembre /2005 21:29

5ème jour : Jeudi 20 Avril

OSTABAT (repos) 

 

 

Notre hospitalier, Arnaud Etchéparreborde, s’est ému devant mes ampoules  et a téléphoné au médecin du village, le docteur Ruspil. Celui-ci, devant l’ampleur des dégâts me conseille de rester au repos une journée et de soigner mes belles ampoules… Cette longue halte à Ostabat est donc la bienvenue…

C’est une belle matinée ensoleillée, calme, sereine… j’expose mes pieds au soleil pour faire sécher les cloques… et après un petit déjeuner copieux, Christiane et moi entreprenons de jouer les tornades blanches… Le gîte est laissé à la disposition des pèlerins qui sont également chargés d’en entretenir la propreté… Malheureusement, si le pèlerin est toujours très pressé d’arriver au gîte, il est aussi très pressé d’en repartir… il est rare qu’il prenne le temps de nettoyer derrière lui… Nous passons donc la journée à nettoyer, briquer, frotter, dépoussiérer, laver à grande eau, faire briller les carreaux qui n’avaient pas dû voir ça depuis longtemps ! Du sol au plafond sur les deux étages d’Hospitalia nous jouons les petites fées du logis… le résultat en vaut la peine… Arnaud, bouche bée n’en revient pas… 

 

"le gite d'Ostabat, fenêtre ouverte sur les champs"
croquis feutre et pastel martine réau-gensollen
(tous droits réservés)

Alors que Christiane et moi faisons notre petite dînette en tête-à-tête, au soleil, nous voyons arriver deux pèlerins bien amochés… Je leur offre un grand verre d’eau, l’un des deux, qui a l’air de souffrir terriblement, s’accroche à son compagnon d’infortune. Nous appelons encore une fois le Dr Ruspil qui vient très rapidement nous rejoindre et conseille cette fois-ci l’arrêt total du voyage pour l’un des deux pèlerins qui souffre d’une tendinite… l’autre a aussi de très jolies ampoules… Ils repartiront demain vers Bordeaux. 

Cette halte imprévue, nous la vivons comme des touristes en vacances. L’après-midi est très ensoleillée, le panorama est buccolique, le gîte est calme… je goûte chaque seconde de ce repos champêtre, je ne pense pas, j’oublie le terme de mon pèlerinage, je crois que j’en oublie aussi les motivations… je ne raisonne plus, je jouis simplement de ce merveilleux moment de félicité. Je sais que j’emporte avec moi des questions à ce jour sans réponses mais je sais aussi que m’attendent de longues marches solitaires, moments propices au vagabondage de la pensée. Je me réserve pour plus tard. Bonheur de goûter le moment… 

 

Le soir tombe vite, nous rejoignons une dizaine de pèlerins, arrivés dans la journée, autour d’une piperade cuisinée par  le patron du Restaurant AMETSANIA toujours plein de verve et qui nous tient en haleine par ces récits aussi intéressants qu’authentiques… 

 

J’ai l’impression d’être décalée, … projetée dans un autre monde… qui sont ces gens autour de moi, qui semblent tous à la recherche  du même hypothétique « mieux-être », je n’ose pas dire « bonheur » ? Quel pacte, quelle attente, quelle douleur  les a mis sur le chemin ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Martine Réau-Gensollen - dans Compostelle
commenter cet article

commentaires

mahina 25/02/2006 10:12

quel pacte, quelle attente, quelle douleur?
ma motivation sera-t-elle assez profonde pour faire le pas?

Martine Réau-Gensollen 25/02/2006 16:39

Je le souhaite pour toi Mahina, parce que vraiment, si tu ne le faisais pas ce pas... tu ratterais quelque chose de très important.... de très beau... et de si exaltant à vivre...