Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Campo Stellae (Le champ des Etoiles)
  • Campo Stellae (Le champ des Etoiles)
  • : Je suis Pèlerine et Citoyenne d'un monde que je parcours en tous sens depuis des années. Par mes récits, croquis ou aquarelles, fictions, photos, carnets de voyages, je laisse ici quelques traces des mondes réels ou imaginaires que je traverse...
  • Contact

Vers Compostelle

Pour tout savoir sur
le Chemin de COMPOSTELLE,
cliquez sur le bouton :

 

 



pour suivre mon cheminement,
par le "CAMINO FRANCES" 
jour après jour,
choisissez les étapes
dans la liste ci-dessous :

Le 1er jour :
Monfort/Habas
Le 2ème jour :
Habas/Sauveterre
Le 3ème jour :
Sauveterre/ Saint-Palais
Le 4ème jour :
Saint-Palais/Ostabat
Le 5ème jour :
Ostabat
Le 6ème jour :
Ostabat/Bussunarits
Le 7ème jour :
Bussunarits/St-J-Pied-de-Port
Le 8ème jour :
St-Jean-Pied-de-Port/Hunto
Le 9ème jour :
Hunto/Roncevaux
Le10ème :
Roncesvalles/Viscaret
Le 11ème jour :
Viscaret/Zubiri
Le 12ème jour :
Zubiri/Pamplona
Le 13ème jour :
Pamplona/Uterga
Le 14ème jour :
Uterga/Lorca
Le 15ème jour :
Lorca/Estella
Le 16ème jour :
Estella/Villamayor
Le 17ème jour :
Villamayor/Los Arcos
Le 18ème jour :
Los Arcos/Viana
Le 19ème jour :
Viana/Navarrete
Le 20ème jour :
Navarrete/Najera
Le 21ème jour :
Najera/Santo Domingo
Le 22ème jour :
Santo Domingo/Belorado
Le 23ème jour :
Belorado/S-Juan-de-Ortega
Le 24ème jour :
S-Juan-de-Ortega/Burgos
Le 25ème jour :
Burgos/Hornillos
Le 26ème jour :
Hornillos/Castrojeriz
Le 27ème jour :
Castrojeriz/Boadilla
Le 28ème jour :
Boadilla/Carrion
Le 29ème jour :
Carrion/Calzadilla de la C.
Le 30ème jour :
Calzadilla/Sahagun
Le 31ème jour :
Sahagun/Calzadilla de los H.
Le 32ème jour :
Calzadilla/Mansillas
Le 33ème jour :
Mansillas/Leon
Le 34ème jour :
Leon/Villar de Mazarife
Le 35ème jour :
Villar de M./Hospital de Orbigo
Le 36ème jour :
Hospital de Orbigo
Le 37ème jour :
Hospital de Orbigo/Astorga
Le 38ème jour :
Astorga/Rabanal
Le 39ème jour :
Rabanal/Riego de Ambros
Le 40ème jour :
Riego/Cacabellos
Le 41ème jour :
Cacabellos/Vega de Valcarce
Le 42ème jour :
Vega/Hospital da Condesa
Le 43ème jour :
Hospital da Condesa/Triacastela
Le 44ème jour :
Triacastela/Sarria
Le 45ème jour :
Sarria/Portomarin
Le 46ème jour :
Portomarin/Palas de Rei
Le 47ème jour :
Palas de Rei/Ribadiso de Baixa
Le 48ème jour :
Ribadiso de Baixa/Santa Irene
Le 49ème jour :
Santa Irene/Santiago
Le 49ème jour (suite) :
Santiago de Compostelle
Le 50ème jour :
SANTIAGO DE COMPOSTELLA
Le 51ème jour :
Santiago/Negrera
Le 52ème jour :
Negrera/Olveiroa
Le 53ème jour :
Olveiroa/Finisterra

 

Et vous ?? d'où venez-vous ??

 

Locations of visitors to this page

 
Vers Compostelle
par la voie d'Arles
 

(récit à venir...) 

Vers Compostelle
par le "CAMINO DEL NORTE"

 (récit à venir...)  


Découvrez Dominique Bouvier!

Recherche

Les Mousquetaires de l'Art

Archives

3 septembre 2005 6 03 /09 /septembre /2005 21:13
3ème jour : Sauveterre-de-Béarn/Saint Palais 18 km
 
Au réveil… j’ai toujours mal aux pieds et quelques ampoules se profilent à l’horizon… Je viens de faire 51 km en deux jours… ce n’est pas si banal pour quelqu’un qui n’a jamais pratiqué la randonnée… Heureusement l’étape d’aujourd’hui est assez courte , enfin elle fait juste une douzaine de km (si l’on ne se trompe pas de chemin !).
 
Le petit déjeuner très copieux que je me suis octroyé (croissant, pain, beurre, jus de fruit, yaourt…) me dispensera du déjeuner. Je marcherai doucement, sans m’arrêter. Je devrais arriver à Saint-Palais en tout début d’après-midi…
 
Je prends la route après avoir rendu visite à M. Ouzelot qui vient d’éditer la partie du GR65 qui trace le chemin jusqu’à Saint-Jean-Pied de Port… En testant ses indications je servirai un peu de cobaye…pour le bien des pèlerins suivants…
 
Après le passage du Pont du Gave et du pont du Saison à GAMARTHE, je bifurque sur la droite vers OSSERAIN, beau village aux magnifiques maisons toutes fraîchement repeintes… Attentive à suivre la carte que l’on m’a donnée plus qu’à l’environnement… je rate l’embranchement… et je me retrouve à Autevieille… 2 km trop loin… Je reviens sur mes pas et reprend le plan… je comprends vite mon erreur : un 50 m devenu sur le papier un 500 m et tout est faussé. Je retrouve le petit chemin indiqué sur la gauche. Il me mène vers une magnifique forêt.
 
Le chemin, très étroit, se faufile à travers les arbres et devient raidillon. Je grimpe en m’accrochant aux grosses racines apparentes pour m’aider dans mon ascension. J’ai l’impression d’escalader un échelle de géant de 1,5 km et là mon sac me semble bien lourd. Lorsque la pente est très raide son poids m’entraîne en arrière et j’ai toutes les peines du monde à garder l’équilibre. Je débouche enfin dans une vaste clairière, où les verts profonds et les verts tendres jouent à cache-cache avec les rayons du soleil. Cette esplanade est bien nommée… « Pausasac » (poser le sac)… c’est ce que je fais… et le chemin m’apprendra que mon sac soit rester sur mon dos, comme un carapace… parce que l’enlever vous donne une impression de soulagement, mais met aussi en évidence toutes vos courbatures… le remettre ensuite sur le dos est encore plus douloureux…
 
Pour l’heure j’admire enfin le paysage et je découvre au milieu de la clairière une stèle en pierre, une stèle basque qui délimite le Béarn, la Soule et la Navarre… au-delà, un chemin herbeux redescend vers une petite route goudronnée (aie aie aie mes pieds)… Je traverse quelques champs, des petits bois, des fermes… Je marche depuis quelques heures et je vois le ciel s’assombrir, jusqu’à devenir noir… Je n’ai que le temps de me réfugier sous un abri qui semble n’avoir été là que pour m’abriter le temps d’un orage. La pluie tombe maintenant à grosses gouttes épaises et forme un écran opaque… Dans ma petite cahute il y a un banc de bois, je m’y assois, je m’assoupis… un éclair aveuglant déchire le ciel et me réveille. Depuis combien de temps de dors ? Aucune idée… La pluie finit par s’arrêter, je me remets en chemin. Je traverse SUSSAUTE, j’admire au loin sa petit église puis comme la pluie se remet à tomber je marche en regardant mes pieds et l’eau qui tombe goutte à goutte de mon chapeau.
 
A une intersection j’hésite longuement car il n’y a aucune indication, ni sur la route ni sur le plan… J’opte pour la gauche… La pluie m’accompagne avec encore plus de vigueur… J’arrive enfin à Saint-Palais par l’ancienne voie de chemin de fer qui enjambe la Bidouze. Mon bâton résonne sur le métal du pont, le ciel est encore franchement gris, j’ai froid aux doigts et la pluie ruisselle dans mon cou…
 
Les deux derniers kilomètres me paraissent bien longs. Je débouche enfin sur la rue de la Bidouze, la mairie, le centre ville. Il est 16 heures…
 
Je me souviens que le refuge des Franciscains où j’ai choisi de passer la nuit se trouve derrière la mairie… J’arrive enfin à « ZABALIK » où le jardin du cloître éclate de couleurs… Tulipes, Iris, jaunes, rouges, bleus. Le calme et la joie C’est d’ailleurs ces deux mots que le frère Txantxo écrira en basque sur ma crédential pour accompagner le timbre de Saint-Palais.
 
La douche réparatrice, le repas pris en commun avec le frère franciscain et quelques étudiants qui logent à ZABALIK, je suis dans un autre monde…On m’avait vanté l’accueil de la maison franciscaine, je ne suis pas déçue. La nuit sera divine.

Partager cet article

Repost 0
Published by Martine Réau-Gensollen - dans Compostelle
commenter cet article

commentaires

maud 02/05/2010 20:09



Bonjour Martine c'est  maud j'ai crée un nouveau blog (d'ailleurs soumis à ta validation pour faire partie de ta communauté ;))) suite au décés brutal de mon cheval juste avant le départ
pour Compostelle...


J e repars logiquement cet été terminer la artie française et attaquer la partie espagnole.


A très bientôt


Ultreia


PS: je papote svt avec une connaissance commune ...JFF que tu as rencontré sur le chemin...Biz



Maicaud 21/04/2008 21:10

Ouh la la quel courage ! Sous la pluie ça doit être vraiment difficile...Bravo à toi

Martine, Pèlerine et Citoyenne du Monde 23/03/2009 00:48


en fait, quand on part le matin, qu'il pleuve ou qu'il vente, ou qu'il fasse trop chaud... il faut avancer ! ce n'est pas vraiment du
courage...


GdeB 20/05/2007 10:36

Ce n'est pas une sinécure, 15 kg sur le dos, la pluie...

mahina 24/02/2006 10:09

c'est bien l'accueil que tu as reçu! j'ai déjà parcouru d'autres blogs du Chemin où l'accueil des pélerins n'étaient pas toujours évident! à demain!

Martine Réau-Gensollen 25/02/2006 16:38

Tu verras, au long des étapes qu'en effet l'accueil n'est pas toujours aussi chaleureux... notamment à Tardajos... à Villamayor de Monjardin.... mais toutes proportions gardées, l'accueil des hospitaliers est le plus souvent très chaleureux... Celui du frère Txantxo reste pour moi l'un des meilleurs....