Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Campo Stellae (Le champ des Etoiles)
  • Campo Stellae (Le champ des Etoiles)
  • : Je suis Pèlerine et Citoyenne d'un monde que je parcours en tous sens depuis des années. Par mes récits, croquis ou aquarelles, fictions, photos, carnets de voyages, je laisse ici quelques traces des mondes réels ou imaginaires que je traverse...
  • Contact

Vers Compostelle

Pour tout savoir sur
le Chemin de COMPOSTELLE,
cliquez sur le bouton :

 

 



pour suivre mon cheminement,
par le "CAMINO FRANCES" 
jour après jour,
choisissez les étapes
dans la liste ci-dessous :

Le 1er jour :
Monfort/Habas
Le 2ème jour :
Habas/Sauveterre
Le 3ème jour :
Sauveterre/ Saint-Palais
Le 4ème jour :
Saint-Palais/Ostabat
Le 5ème jour :
Ostabat
Le 6ème jour :
Ostabat/Bussunarits
Le 7ème jour :
Bussunarits/St-J-Pied-de-Port
Le 8ème jour :
St-Jean-Pied-de-Port/Hunto
Le 9ème jour :
Hunto/Roncevaux
Le10ème :
Roncesvalles/Viscaret
Le 11ème jour :
Viscaret/Zubiri
Le 12ème jour :
Zubiri/Pamplona
Le 13ème jour :
Pamplona/Uterga
Le 14ème jour :
Uterga/Lorca
Le 15ème jour :
Lorca/Estella
Le 16ème jour :
Estella/Villamayor
Le 17ème jour :
Villamayor/Los Arcos
Le 18ème jour :
Los Arcos/Viana
Le 19ème jour :
Viana/Navarrete
Le 20ème jour :
Navarrete/Najera
Le 21ème jour :
Najera/Santo Domingo
Le 22ème jour :
Santo Domingo/Belorado
Le 23ème jour :
Belorado/S-Juan-de-Ortega
Le 24ème jour :
S-Juan-de-Ortega/Burgos
Le 25ème jour :
Burgos/Hornillos
Le 26ème jour :
Hornillos/Castrojeriz
Le 27ème jour :
Castrojeriz/Boadilla
Le 28ème jour :
Boadilla/Carrion
Le 29ème jour :
Carrion/Calzadilla de la C.
Le 30ème jour :
Calzadilla/Sahagun
Le 31ème jour :
Sahagun/Calzadilla de los H.
Le 32ème jour :
Calzadilla/Mansillas
Le 33ème jour :
Mansillas/Leon
Le 34ème jour :
Leon/Villar de Mazarife
Le 35ème jour :
Villar de M./Hospital de Orbigo
Le 36ème jour :
Hospital de Orbigo
Le 37ème jour :
Hospital de Orbigo/Astorga
Le 38ème jour :
Astorga/Rabanal
Le 39ème jour :
Rabanal/Riego de Ambros
Le 40ème jour :
Riego/Cacabellos
Le 41ème jour :
Cacabellos/Vega de Valcarce
Le 42ème jour :
Vega/Hospital da Condesa
Le 43ème jour :
Hospital da Condesa/Triacastela
Le 44ème jour :
Triacastela/Sarria
Le 45ème jour :
Sarria/Portomarin
Le 46ème jour :
Portomarin/Palas de Rei
Le 47ème jour :
Palas de Rei/Ribadiso de Baixa
Le 48ème jour :
Ribadiso de Baixa/Santa Irene
Le 49ème jour :
Santa Irene/Santiago
Le 49ème jour (suite) :
Santiago de Compostelle
Le 50ème jour :
SANTIAGO DE COMPOSTELLA
Le 51ème jour :
Santiago/Negrera
Le 52ème jour :
Negrera/Olveiroa
Le 53ème jour :
Olveiroa/Finisterra

 

Et vous ?? d'où venez-vous ??

 

Locations of visitors to this page

 
Vers Compostelle
par la voie d'Arles
 

(récit à venir...) 

Vers Compostelle
par le "CAMINO DEL NORTE"

 (récit à venir...)  


Découvrez Dominique Bouvier!

Recherche

Les Mousquetaires de l'Art

Archives

2 septembre 2005 5 02 /09 /septembre /2005 21:10
Le 2ème jour : Lundi 17 avril 2000 – Habas/Sauveterre-de-Béarn (28 km)
 
 
Je me suis réveillée avec le chant des oiseaux… un peu moulue malgré tout : je ne suis pas habituée à dormir sur la dure… Une odeur de café de plus en plus insistante me montre le chemin de la cuisine où l’Abbé Labaste m’attend devant un bol fumant… Ce vieil homme charmant ne semble pas persuadé que j’arriverai à Compostelle. Il me souhaite quand même bonne route et à 9 h, je reprends le chemin avec optimisme sous un soleil déjà haut.
 
A Lahontan, le soleil est toujours là, j’ai dépassé depuis quelques km déjà le pont qui enjambe le Gave de Pau, et celui de l’autoroute Pau-Bayonne, puis la route se met à monter, monter, sans que je puisse en voir le sommet. J’y arrive pourtant et décide d’une pause casse-croûte (une carotte et une pomme). Assise sur le rebord du fossé je domine toute la plaine en contrebas. C’est magnifique, l’endroit est désert, j’ai rencontré peu de monde depuis mon départ ce matin. J’aperçois au loin les Pyrénées dont les cimes sont encore enneigées. Dans quelques jours je devrai traverser la montagne, cela m’angoisse un peu. Une descente aussi pénible que la montée m’attend maintenant. Les pieds commencent à me faire souffrir…
 
A Caresse, providence : un bar fait l’angle de la route. Je me pose quelques minutes, troque mes chaussettes pour une paire de socquettes moins épaisses… ça va mieux !
 
A Oraàs (ô désespoir…) j’arrive au bord de la syncope. Je n’ai plus d’eau et je meurs de soif ! Je m’arrête devant une ferme (ferme « Capdevieille » - 1792) où la propriétaire me propose un verre d’eau (j’en boirais 4), puis un café que j’accepte avec grand plaisir… Elle me fait entrer dans la grande salle commune où une immense cheminée béarnaise occupe tout un pan de mur. Nous entamons une longue conversation sur les motivations qui peuvent pousser quelqu’un à prendre la route pour Compostelle. Je ne le sais pas encore mais tout au long du chemin c’est un sujet qui reviendra souvent…. Et qui souvent sera ponctué par la demande suivante : « faites une prière pour moi à Compostelle… ».
 
Je fais connaissance des chiens : Nougat, Poupette et Rita qui un peu belliqueux à mon entrée dans la cour de la ferme ne veulent plus me quitter quand je repars… Cette halte et l’échange que je viens d’avoir avec la fermière m’ont réconfortée. Il ne reste plus que 6 km jusqu’à Sauveterre de Béarn… Je mettrais pourtant plus de deux heures à les franchir. Mes pieds me font horriblement souffrir, j’ai l’impression d’avoir la plante des pieds en feu… et je trouve mon sac bien lourd aussi, j’ai pourtant fait attention à ce qu’il ne le soit pas trop, à n’emporter que les choses absolument indispensables… il pèse quand même 15 kg.
 
Je traîne un peu la patte et je vois les premières maisons de Sauveterre avec soulagement. Ce soir je vais dormir à l’hostellerie du château qui propose des chambres aux pèlerins. La douche est divine et le repas du pèlerin copieux, je m’écroule dans le lit si accueillant et dors d’un sommeil sans rêves jusqu’au lendemain 7 heures.

Partager cet article

Repost 0
Published by Martine Réau-Gensollen - dans Compostelle
commenter cet article

commentaires

miregi 26/07/2009 22:53

Bonjour,Je me suis arrêtée à Conques mais j'ai bien l'intention de continuer .Je n'ai jamais eu mal aux pieds :chaussettes et chaussures en goretex (orth?) c'est très confortable !je vais suivre ce parcours que j'espère faire ,mais actuellement je suis envahie par les petits enfants et pas souvent sur le blog.bravo pour le carnet de voyage

Martine, Pèlerine et Citoyenne du Monde 21/08/2009 00:53


Merci miregi et d'avance bon courage pour la suite du chemin...


Luc Bartramie 04/06/2008 22:17

Bon, je viens de lire le "second jour", et me voilà drôlement inquient pour Martine notre pélerine: comment diable va-t-elle pouvoir continuer si ellee a déjà si mal aux pieds? Et si son sac pèse vraiment 15 kilos, ce qui est énorme... La lecture des jours suivants m'apportera la réponse.Au fait, avez-vous remarqué qu'elle semble toujours accompagnée d'oiseaux, entourée d'animaux qui sont comme des amis pour elle, sans compter les gens  qui accueillent, devisent...C'est sacrément bien dit, on croitait faire le voyage avec elle et c'est pourquoi une journée me suffit: ouf, je crois que j'ai mal aux pieds, rien que d'y penser!

Martine, Pèlerine et Citoyenne du Monde 26/06/2008 10:31


... j'ai eu plus mal aux pieds les dix premiers jours que les dix suivants... au moins plus les jours passent et plus le corps s'endurcit (et les cors
durcissent....). Cela permet au bout de quelque temps de profiter mieux de tout ce qui s'offre à nos yeux et qui nous récompense mille fois des petits maux dont nous souffrons...
Mais je pense aussi que si la souffrance n'existait pas, comment pourrions nous apprécier le plaisir ? NON ??


Maicaud 21/04/2008 21:04

Je viens déjà de franchir la deuxième étape plus facile à moi qu'à toi.. Ouh la la si les pieds sont déjà douloureux... ce n'est pas top.J'ai hate de lire la suite.... Merci

Martine, Pèlerine et Citoyenne du Monde 23/03/2009 00:50


les premiers jours ont été douloureux... et puis de jour en jour ils se sont endurcis... après trois semaines, ça allait déjà beaucoup mieux !!!


Véro 11/06/2007 23:23

Je reviens pour te donner la réponse à ta question. Tu la trouveras icihttp://veroeddy.over-blog.com/archive-09-12-2006.htmlJ'en ai profité pour lire ton jour 2. Bonne nuit.Véro

GdeB 20/05/2007 10:32

Je ne vais pas lire tout aujourd'hui, mais je reviendrais. Ca m'a l'air très intéressant !